AUTOBIOGRAPHIE

Je ne voudrais pas qu’on m’attribue quelque chose que je n’ai pas dit et que je n’ai pas pensé. Alors j’ai décidé de dire quelque chose à mon sujet, au cas où cela s’avérerait intéressant."


Mein Leben (1921-1922)

Marc Chagall a commencé à écrire son autobiographie, Mein Leben [Ma vie], à Moscou en 1921 et l’a achevée à Berlin en 1922. Le projet de l’éditeur berlinois Paul Cassirer de publier une édition illustrée par l’auteur a été abandonné au profit de la publication d’un portfolio de vingt eaux-fortes exécutées à la pointe sèche et à l’aide de techniques de la gravure. L’idée initiale de publier le texte avec les illustrations n’a pas été réalisée avant 1931, dans une édition française traduite par Bella Chagall.




 Planches issues de Mein Leben. Collection privée / © Chagall ® SABAM Belgium 2015


Manuscript (’70)

“Je ne voudrais pas qu’on m’attribue quelque chose que je n’ai pas dit et que je n’ai pas pensé. Alors j’ai décidé de dire quelque chose à mon sujet, au cas où cela s’avérerait intéressant." : c’est ainsi que Marc Chagall explique son désir de renouer avec les mémoires autobiographiques au début des années 1970. Alexander Lovovich Obolensky a fait une copie dactylographiée des manuscrits de Chagall et ces textes ont été traduits et publiés pour la première fois dans le catalogue de cette exposition. Ce voyage de soixante-cinq pages a été composé sur les vagues de ses souvenirs, les liens associatifs l’emportant sur les liens chronologiques.